Assemblée générale

Date : jeudi 25 mai 2023 - Catégorie : Brest métropole - Vues : 345

Vote à l'unanimité

L’Assemblée Générale Statutaire de la section CFDT de Brest métropole s’est tenue au Centre Nautique du Moulin Blanc, le jeudi 30 mars 2023 en présence d’une soixantaine d’adhérent.es et de la participation d’Elodie Henriot notre secrétaire générale adjointe INTERCO 29 et secrétaire générale de la section de Quimper.

Ces interventions ont permis de créer un échange et du débat entre les différentes collectivités.

La CFDT pratique un syndicalisme d’adhérent et permet aux adhérent.es de pouvoir s’émanciper tant dans les débats que dans les actions militantes et permettre de faire évoluer les orientations présentées ci-dessous et de les faire voter par ses adhérent.es.

L’activité de la section en 2022 (Dossiers : Contractuel, aménagement du temps de travail, élections professionnelles, création d’un groupe « Cadres », violences internes, reconnaissance des métiers sous tension, manque d’attractivité de la collectivité) ont suscité de nombreuses réactions et a favorisé de multiples échanges.
Le rapport d’activité de la section est adopté à l’unanimité.

Les orientations sont nombreuses pour la section CFDT qui se doit d'agir pour contribuer à l’amélioration des conditions de travail de tout.es les agent.es de la collectivité :

  • Analyse de la mise en œuvre des 1607 h dans la collectivité
    S’assurer de la mise en œuvre des 1 607 heures tel que prévu dans le document de référence avec une attention particulière au maintien de la qualité des conditions de travail et au respect des agent.es.
  • Ouvrir des négociations concernant tous les métiers sous tension
    Porter une attention particulière aux métiers majoritairement occupés par des femmes.
    La CFDT va se mobiliser pour que soit étendu l'octroi d’une prime « métier sous tension » aux différents services concernés par les problèmes de recrutement.
    Plus largement les métiers sous tension posent la question de l’attractivité de la collectivité en matière de recrutement dont les conditions de travail et de rémunération : temps de travail, organisation...
  • Lutter encore et toujours pour la réduction de la précarité
    Encore aujourd’hui, la CFDT ne cesse de revendiquer et s’engage contre la précarité au sein de Brest Métropole et lutte contre :
    Les contrats précaires à 53% et autres qui ne donnent pas droit aux mêmes conditions que des contrats à 100%
    Des inégalités de traitement des contractuelles qui demeurent (Primes-point non pris en compte)
  • Revendiquer pour l'Égalité Femmes – Hommes
    A partir des conclusions de l’audit conduit en 2023 par l’employeur, la CFDT sera attentive aux actions mises en place par la collectivité. Force est de constater que dans les secteurs à majorité féminine, les revendications ont plus de mal à être entendues
  • Revendiquer au sein de la formation spécialisée santé sécurité et conditions de travail (F3SCT)
    Un changement culturel sur la prévention et la gestion des ressources humaines et de l’aménagement des postes est indispensable. La CFDT demande que la collectivité anticipe la dégradation et l’affaiblissement de l’état de santé des agent.es liés à l’âge ou aux emplois occupé. Elle demande que des actions soient mises en place afin de permettre un aménagement des temps et des conditions de travail afin de prévenir l’usure professionnelle.
    Renouvellement de la demande de la mise en place d’une délégation de la F3SCT sur le télétravail
    Le questionnaire en ligne, les groupes de paroles d'expression pour les agent.es sont importants mais ne sont pas suffisants pour la CFDT.
    La CFDT revendique que le dossier « violences sexistes et sexuelles » soit différencié du dossier violences internes, qu’un référent soit nommé, que la formation soit proposée à l’ensemble des agent.es de la collectivité et qu’une charte soit élaborée.
    Droit à la déconnexion, négociation sur les heures des réunions (pas avant 9h00/9h30 pour permettre d’aller conduire ses enfants à l’école, à la garderie..., plus de réunions sur la pause méridienne ni après 17h30/18h00)
  • Suivi des conditions de mise en œuvre du télétravail
    La CFDT s'est positionnée dès le début des négociations et revendique la mise à disposition systématique de matériel pour les télétravailleurs et télétravailleuses (PC, Téléphone et autres équipements nécessaires), pour les agents déjà équipés l'amélioration des conditions d'utilisation (ex. : accès aux volumes réseaux), ainsi que la prise en charge par la collectivité des frais engendrés par la mise en place du télétravail (électricité, abonnement internet...). Cette disposition se justifie d'autant plus du fait de l'augmentation du coût des énergies.
    Le télétravail obligatoire (crise sanitaire et cas d'urgences) et télétravail négocié et voulu par les agent.es ne sont pas de même nature. La CFDT s'assurera de la bonne mise en œuvre et des conditions de télétravail des agent.es si des situations d'urgence le demandait.
    La CFDT demande la mise en place d’une formation de management à distance à destination de l'encadrement.
  • Construire un revendicatif pour l'équité de traitement de tous les agent.es de la collectivité et lutter contre toute forme de discrimination
    A ce jour les contractuelles de Brest métropole sont rémunérés en référence aux grilles des titulaires. Néanmoins, les prime-points leur sont retirés. La CFDT vérifiera la légalité de cette disposition appliquée par l'employeur.
    La rémunération est un élément parmi ceux que la CFDT observera en matière de discrimination.
    La CFDT aura cette même vigilance concernant les agents titulaires
    ex. : Les agent.es en procédure de reclassement subissent une forme de discrimination en ne bénéficiant pas du même déroulement de carrière que les autres agent.es
  • Agir pour plus de contrats d’alternance et d'apprentissage dans notre collectivité
    La CFDT estime que l'alternance et l'apprentissage restent un levier d'attractivité et que le nombre de contrats devrait être étendu. La formation des jeunes par la collectivité pourrait favoriser leur recrutement puisqu'ils auraient participé à la bonne marche des services.
    La CFDT revendique la reconnaissance et la formation de maîtres et maîtresses de stage pour un véritable accompagnement.
  • Travailler à un projet de la section.
    • Travailler à la préfiguration d'un projet de section (valeurs, enjeux, objectifs, plan d'action)
    • Adopter des fonctionnements différents : au-delà du fonctionnement ordinaire de la section, travail par thèmes et par projets
    • Améliorer l'existant par le biais, de la communication (distribution de tracts de pétitions ciblés sur différents secteurs)
    • Reconstruire le lien avec les militant.es de proximité/adhérent.es
    • Imaginer et mettre en place des actions pour expliquer ce qu’est un syndicat et ses fonctions
    • Animer des groupes thématiques ou en fonction de l'actualité
    • Mettre en œuvre la méthode de travail avec le groupe de terrain selon la charte (en cours d'élaboration) pour une présence accrue sur le terrain et une meilleure communication avec les adhérent.es CFDT et agent.es de la collectivité.
    • Outiller les militant.es notamment par la formation syndicale : ex "Militer dans son environnement professionnel".

Ces orientations visent à renforcer la présence et les actions de la CFDT au plus près de ses adhérent.es et des agent.es et ainsi se donner les moyens de convaincre pour obtenir de meilleurs scores aux prochaines élections pro de Brest métropole

Le rapport d’orientations est adopté à l’unanimité