PEPA

Date : mercredi 24 janvier 2024 - Catégorie : Interco 29 - Vues : 734

Les agents publics ne sont pas tous logés à la même enseigne

La prime exceptionnelle pouvoir d’achat (PEPA) porte bien son nom. Elle est exceptionnelle par son caractère unique (versement avant juin 2024) pour aider les agents à faire face à l’inflation et par son caractère facultatif pour les agents territoriaux.

Alors que les personnels de l’Etat et de l’hospitalière ont perçu la PEPA à l’automne 2023, la plupart des personnels de la fonction publique territoriale l’attendent toujours. Les agents territoriaux subissent pourtant, eux aussi, de plein fouet l’inflation. Dès juin 2023, la CFDT a commencé à interpeller les élus des différentes collectivités s’entendant répondre qu’il fallait attendre la sortie du décret. Il est sorti le 31 octobre 2023 mais il n’impose pas le versement de la prime dans la mesure où chaque collectivité doit trouver le financement puis délibérer.

La CFDT doit donc négocier au niveau local dans chaque collectivité afin de mettre en œuvre cette prime exceptionnelle très attendue.

Certaines collectivités ont délibéré respectant les montants du décret, de 800€ à 300€ selon les revenus, comme à la Ville du Relecq-Kerhuon, à Rosporden, Bohars, Locmaria-Plouzané, Lanmeur, Plouigneau,... Brest métropole respecte les montants du décret mais verse la prime en deux fois sur les paies de décembre 2023 et de février 2024. Scaër verse 100€ par mois.

D’autres collectivités ont décidé de verser une prime mais sans respect ni des montants, ni des conditions du décret. Les élus de Douarnenez communauté et Ville font le choix de verser de 400€ à 300€ mais en prenant comme base de calcul un hypothétique travail à temps plein pour les agents à temps partiel. L’EHPAD de Plonévez-du-Faou verse la prime en divisant les montants par deux. Plouzané décide de verser la prime à hauteur de 60% des montants du décret mais octroie des tickets restaurant. Le Conseil départemental versera une prime de 200 € net au mois de février 2024.

La CFDT reste toujours en négociation comme à Quimper dont les élus promettent une réunion avec les organisations syndicales après une discussion entre élus prévue fin janvier.

La pétition CFDT concernant la PEPA a rencontré un franc succès. Vous pouvez encore la signer en suivant ce lien ou en téléchargeant ce tract.

La CFDT reste mobilisée pour l’application du décret dans chaque collectivité.