Préavis de grève policiers municipaux

Date : mardi 30 janvier 2024 - Catégorie : Interco 29 - Vues : 253

Appel au rassemblement le 3 février 2024

Lors de la dernière réunion de négociations visant à travailler sur une révision du régime indemnitaire des policiers municipaux organisée le 31 octobre dernier, la ministre déléguée aux collectivités territoriales et à la ruralité, Dominique Faure, s’était engagée à revenir vers nous d’ici la fin de l’année avec des réponses chiffrées concernant ses annonces, des propositions chiffrées ayant par ailleurs été présentées à nos employeurs le 8 décembre 2023. Nous attendions leurs réponses de pied ferme !

Mais depuis le 8 janvier 2024, consécutivement au remaniement gouvernemental et la « disparition » de Dominique Faure, les négociations sont de facto à l’arrêt.

A ce jour, aucun contact n’a été établi avec la fédération Interco CFDT ou d’autres syndicats représentatifs. C’est pourquoi, la fédération appelle les policier municipaux et gardes champêtres à se rassembler le 3 février 2024 devant les préfectures de régions.

Des revendications ont été obtenues par la fédération Interco CFDT :

  • Mesures statutaires visant à « décontingenter » l’accès à l’échelon terminal de la catégorie C mise en œuvre. Au total, environ 1 400 agents brigadiers-chefs principaux et chefs de police bénéficieront de ce gain ;
  • Alignement des carrières et des grilles indiciaires des directeurs de police municipale sur les grilles de la catégorie A-type mise en œuvre. C’est à la clé, un gain de 26 points d’indice pour 180 agents.

Mais il reste beaucoup à faire et des revendications bien plus importantes restent à faire aboutir, notamment l’intégration de la prime police dans la retraite des agents.

À la retraite, les policiers municipaux et gardes champêtres voient fondre leurs revenus de près de 50% et cela n’est pas tolérable pour la CFDT. Pour discuter spécifiquement du sujet, la CFDT avait obtenu de la ministre D. Faure une rencontre au cours du premier trimestre 2024.

Pour la fédération Interco CFDT, il n’est plus question de tergiverser sur cette revendication fondamentale pour la reconnaissance de l’engagement des policiers municipaux et gardes-champêtres et pour les faire sortir de la précarité une fois la retraite venue.

Pour réussir les JO, il faut des médailles et une bonne organisation, les policiers municipaux y seront engagés de près ou de loin dans les prochains mois...

Aussi, la fédération Interco CFDT exige une reprise immédiatement des négociations et espère par ailleurs que les associations représentant les employeurs territoriaux pèseront de tout leur poids afin que les négociations se poursuivent sur la base des travaux déjà engagés.

Dans l’attente et pour dénoncer l’inertie des pouvoirs publics, la fédération Interco CFDT appelle les policiers municipaux et gardes champêtres à se mobiliser massivement le 3 février prochain.