Grève des assistantes maternelles

Date : mardi 9 juillet 2024 - Catégorie : Quimper - Vues : 96

Révision du contrat des assistantes maternelles

La CFDT revendiquait depuis des années l'amélioration des conditions de rémunération des assistantes maternelles dépendant de QBO. Elles ne sont, aujourd'hui, plus que douze alors qu'elles étaient soixante  à sa création dans les années 1990. L'équipe municipale actuelle a confirmé sa volonté de conserver l'accueil familial mais dans la limite de vingt assistantes maternelles. Le service de la petite enfance essaye de recruter depuis de longs mois mais avec les plus grandes difficultés. sans doute par manque d'attractivité.

Après avoir construit une plateforme revendicative, la CFDT a participé à deux groupes de travail avec le service de la petite enfance et la DRH, permettant d'obtenir quelques avancées comme:

• La suppression de la limitation du nombre d’enfants pendant la période d’essai
• La possibilité d’une 4ème place régulière ou de façon occasionnelle
• Le paiement d’une journée d’indemnité d’entretien en cas d’absence non prévue de l’enfant
• La rémunération des réunions de service en dehors des indemnités d’entretien
• Le paiement d’indemnités complémentaires selon l’ancienneté après 7 jours de carence
• Un bon de vêtements d’une valeur de 100€ tous les 2 ans

Mais pour la CFDT, le compte n’y est pas car:

• L’assistante maternelle n’a aucune garantie de salaire minimum qu’il s’agisse du nombre d’enfants ou du nombre d’heures. De plus, elle a une baisse de salaire conséquente en cas d’arrêt de maladie ordinaire, d'accident de travail ou de maladie professionnelle.
• Les paliers d’ancienneté et les coefficients de rémunération dans leur grille de salaire n'ont pas été renégociés
• Le montant de la prime RIFSEEP (IFSE) est calculé au prorata du temps de travail mais aussi du nombre d’enfants alors que pour les autres agents de la collectivité, la charge de travail ne rentre pas dans le calcul.
• Les formations professionnelles et syndicales, les délégations syndicales,.. sont moins rémunérées 

Pour ces raisons, la CFDT a demandé à rencontrer Mme Assih, Maire Présidente, mais, n’ayant pas eu de retour, a déposé un préavis de grève.

Le mardi 9 juillet, la majorité des assistantes maternelles étaient en grève et ont manifesté en mairie.

Le DGS, la DGA et la DRH ont accepté de les rencontrer pendant une heure mais en maintenant leurs positionnements.

Une nouvelle rencontre avec Mr Leroy, vice président en charge de la petite enfance et Mr Corroller, vice président en charge du personnel de QBO est prévue lundi 15 juillet.