Personnels d'accueil de la petite enfance

Date : lundi 31 mai 2021 - Catégorie : Interco 29 - Vues : 293

Préavis de grève le 3 juin 2021

Courrier à la ministre de la transformation et de la fonction publique

Madame la Ministre,

Après la dernière mobilisation du 30 mars 2021, la montée des revendications et oppositions au projet de réforme proposé par le secrétaire d’État, chargé de l’enfance et des familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, s’est accentuée, renforcée et exprimée plus fortement encore, notamment par un avis défavorable du Conseil d’Administration de la CNAF sur le projet de l’ordonnance n°2021-611, relative aux services aux familles parue ce 19 mai courant.

Nous restons certains que des propositions d’évolutions dans le cadre de la réforme des modes d’accueil de la petite enfance sont nécessaires. Le gouvernement, par la voix de son secrétaire d’État, doit reprendre le dialogue avec les organisations syndicales représentatives des personnels. Nous continuons d’affirmer que les projets de décrets et d’ordonnances, sur le cadre normatif applicable aux modes d’accueil du jeune enfant, ne prennent pas suffisamment en compte nos revendications pour un accueil de qualité de l’enfant et ses parents. Les professionnels et leurs organisations se trouvent trop partiellement entendus alors que leur mobilisation ne faiblit pas.

C’est pourquoi la fédération Interco CFDT appelle les personnels des fonctions publiques d’État et territoriale, notamment les travailleurs sociaux et les salariés de la petite enfance, à des actions de mobilisation, dont la grève, le jeudi 3 juin 2021.

La présente lettre fait office de préavis de grève, et la fédération Interco CFDT participera à toute négociation qu’il conviendra d’ouvrir, conformément aux termes de l’article L.2512-2 sur l’exercice du droit de grève dans la fonction publique. Ce préavis doit être mis à profit pour aboutir à des avancées profitables pour tous les acteurs de cet enjeu de société.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’assurance de ma haute considération.