SIVU de l'Elorn

Date : dimanche 23 janvier 2022 - Catégorie : Branche communale - Vues : 186

Mobilisation des personnels et des familles de résidents

Le mardi 18 janvier 2022, un préavis de grève nationale était déposé par la CFDT concernant le secteur social et médico-social. Lors de cette journée, la CFDT Interco 29 a accompagné les agents territoriaux du Sivu de L’Elorn et de BMO qui souhaitaient se faire entendre. 

L’action CFDT Interco 29 s’est donc portée sur le site du Sivu de l’Élorn à l’EHPAD Jacques Brel : ces établissements rencontrent actuellement un grand nombre de problématiques liées essentiellement aux conditions de travail, à la précarité et à la rémunération.

70 agents des trois EHPAD du Sivu des rives de l’Elorn sur les communes de Guipavas et du Relecq-Kerhuon étaient présents, accompagnés de membres des familles de résidents. Ils souhaitaient exprimer leur malaise et faire entendre leurs revendications.

Suite à la prise de parole de la CFDT Interco 29, Fabrice Jacob, président du Sivu, s’est aussi exprimé face aux agents pour leur dire qu’il les entendait et était conscient des tensions et des difficultés qui existent au sein des EHPAD.

Il a ensuite reçu une délégation pour en échanger à chaud. Outre les revendications évoquées, deux autres sujets suscitent de l’inquiétude auprès des agents, il s’agit, d'une part, de la refonte du Sivu vers un centre intercommunal d’action sociale (CIAS) avec Brest métropole (BM) et d’autre part, du passage aux 1607 heures.

Cette délégation était composée de Katy Cabiten et de deux autres représentants du personnels CFDT Interco 29 du Sivu ainsi que de Bertrand Le Roux, délégué départemental CFDT Interco 29.

Le président du SIVU s'est engagé à mettre en place des groupes de travails auxquels seront associées les organisations syndicales notamment la CFDT Interco 29 pour travailler sur les 1607 heures, et les revendications ci-dessous.

La CFDT Interco 29 dénonce :

  • Le manque de moyens humains et financiers encore et toujours
  • Du matériel défectueux (sonnettes, téléphones)
  • Des contrats précaires d’un mois
  • Des remplacements au pied levé rémunérés très tardivement
  • Des logiciels informatiques obsolètes
  • La dégradation des locaux
  • Un manque de communication avec le service des ressources humaines
  • Des fiches de paie incompréhensibles
  • Un turn-over incessant de la direction

La CFDT Interco 29 revendique :

  • La compensation du CTI par le versement d’une prime aux agents des cuisines malgré leur intervention auprès des 3 EHPADs
  • La restitution de l’abattement transfert primes-points prélevé depuis 4 ans
  • Le remplacement du matériel inutilisable
  • Des tenues pour les professionnels en nombres suffisants
  • Des contrats plus longs pour fidéliser le personnel remplaçant
  • Le paiement des heures complémentaires ou supplémentaires dès le mois suivant
  • L’acquisition de nouveaux logiciels qui permettront une meilleure gestion
  • La rénovation des locaux notamment les chambres des résidents
  • Des réunions régulières avec le service RH
  • Une réunion d’explication sur les fiches de paie
  • La stabilité de l'équipe de direction

Tous ces points ont été à nouveau abordés le jeudi 20 janvier 2022 entre les représentants du personnel Cfdt interco 29 et l’administration.

La CFDT restera vigilante et demandera à l’administration des délais raisonnables pour obtenir des réponses claires et sans équivoque.
Les revendications de la CFDT portent sur la justice sociale, l’égalité de traitement, la reconnaissance du travail pour toutes et tous !