Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale

Date : mardi 29 septembre 2020 - Catégorie : Interco 29 - Vues : 201

CSFPT de rentrée

Communiqué de la Fédération CFDT Interco

La ministre sera-t-elle à l’écoute des employeurs territoriaux et des organisations syndicales ?

Les employeurs territoriaux et les organisations syndicales votent à l’unanimité un vœu commun sur la suspension du jour de carence pendant la crise sanitaire.
La CFDT, à l’instar des autres organisations syndicales, a rappelé son opposition au jour de carence.
« Le vœu est une chose, le plus important est la réponse de la ministre ! À l’heure où le gouvernement promeut la négociation et la conclusion d’accords, il serait pour le moins maladroit de rejeter cette proposition à la fois consensuelle et raisonnable, affirmée par les employeurs et les organisations syndicales de la fonction publique territoriale. »

La CFDT a voté pour l’augmentation de l’indemnité de déplacement.
Une disposition indispensable que ce triplement de ladite indemnité qui passe de 200 à 615 euros maximum annuels... Cela concerne notamment celles et ceux qui n’ont pas de véhicule de service, par exemple les aides à domicile.

La CFDT obtient que les mandats des CCPD de la communauté européenne d’Alsace se poursuivent jusqu’en 2022.
La CFDT n’aurait pas laissé passer cette ordonnance sans que soit revue la date de l’organisation des élections aux CCPD (commissions consultatives paritaires départementales). C’est chose faite, nous nous en félicitons. Cette instance, peu connue et reconnue, examine notamment les questions relatives aux retraits ou restrictions d’agréments pour les assistantes maternelles et familiales. Leurs élections auront lieu, comme les autres instances, lors des élections professionnelles de 2022.

Hors de question pour la CFDT de valider la suppression des conseils de discipline de recours et la réorganisation des CAP, même si c’est présenté comme un texte « de toilettage ».
La CFDT a voté contre ce décret qui ouvre la voie à l’arbitraire pour les employeurs les plus indélicats.

A son grand regret, la CFDT a voté contre le projet de décret relatif aux concours pour les sapeurs pompiers professionnels.
Regret, car ce texte répond en grande partie aux attentes formulées dans l’autosaisine du CSFPT en 2018. Vote contre, car le difficile sujet des épreuves physiques, qui pourrait avoir un impact sur la féminisation de la filière, n’a pas fait l’objet d’un travail suffisamment approfondi, en particulier dans le cadre du groupe de travail concours du CSFPT.