Retrait de l'âge pivot

Date : vendredi 10 janvier 2020 - Catégorie : Interco 29 - Vues : 383

64 ANS, C'EST NON

Le projet de réforme des retraites comporte une mesure aussi injuste qu’inutile : l’instauration d’un âge pivot à 64 ans, très pénalisant pour les personnes ayant commencé à travailler jeunes. Et malgré plusieurs points positifs, le reste de la réforme comporte encore des insuffisances notables.
Ensemble, exigeons le retrait pur et simple de l’âge pivot
en se mobilisant et en signant massivement la pétition de la CFDT!

Pour signer la pétition, cliquez-ici

pdfTélécharger le tract

La CFDT se mobilise le samedi 11 janvier!

BREST : Esplanade de la faculté Victor Ségalen à 10h30
QUIMPER : Allée Couchouren à 10h30, devant le bâtiment CFDT
MORLAIX : Devant la mairie de Morlaix à 10h00
CARHAIX : Rue Clémenceau à 10h30, devant le bâtiment CFDT

POURQUOI L’ÂGE PIVOT EST-IL INJUSTE ?

Cette nouvelle règle pénaliserait d’abord les personnes qui ont commencé à travailler jeunes. Avec un nombre suffisant de trimestres cotisés, elles seraient pourtant contraintes de travailler deux ans supplémentaires pour ne pas voir leur pension chuter. Pour celles et ceux qui ont des revenus modestes, c’est la double peine !

POURQUOI EST-CE INUTILE ?

Contrairement à ce que tente de faire croire le Gouvernement, l’état des finances du futur système de retraites n’est pas du tout dans un état catastrophique. S’il est indispensable de tenir un équilibre financier à moyen et long terme du système, cela peut se faire sans un nouveau report de l’âge de départ à la retraite. De nombreux autres leviers existent et peuvent être utilisés de façon complémentaire.

DES INSUFFISANCES DANS LE PROJET DE RÉFORME

La CFDT revendique des avancées pour améliorer le projet de réforme :
• une meilleure prise en compte de la pénibilité vécue par les travailleurs (manutentions manuelles de charges lourdes, postures pénibles, risques chimiques et vibrations mécaniques), pour permettre à plus de 600 000 personnes supplémentaires de partir plus tôt à la retraite (métiers du bâtiment, des travaux publics, de l’agroalimentaire, de la santé...)
• un dispositif de retraite progressive digne de ce nom pour offrir aux travailleurs une plus grande liberté des modalités de départ à la retraite.
• la sécurisation de la transition des travailleurs dans les fonctions publiques, concernant notamment les mesures de compensation et de revalorisation salariale.
• un minimum de pension pour une carrière complète plus élevé, le projet prévoit 1000 €, ce qui est en dessous du seuil de pauvreté (1041 €).
• un Compte Epargne Temps Universel pour aménager son temps de travail tout au long de la vie.

 

L’objectif est de porter nos revendications et de renforcer la pression sur le gouvernement pour l’amener à retirer l’âge pivot et améliorer son projet de réforme !
La CFDT va également rencontrer 7 des 8 députés du Finistère pour leur faire connaître ses revendications le 17 janvier 2020.