Enfance

Date : vendredi 2 juillet 2021 - Catégorie : Quimper - Vues : 601

Les avancées tant attendues

De nombreux agents de l’enfance se sont mobilisés, avec la CFDT, le 21 mai 2021 dénonçant la grande précarité et leurs conditions de travail dans les écoles et ALSH.

Suite à la réunion du 10 juin et aux engagements de Mme La Maire, une nouvelle réunion s’est tenue le 30 juin. La liste des titularisations avec la répartition par métier nous a été communiquée.

  • 18 titularisations à temps complets sur postes vacants
    12 postes d’agents de service sur liste d’ancienneté
    6 postes d’animateurs sur liste d’ancienneté
    4 postes d’ATSEM : la collectivité attend les résultats du prochain concours d’ATSEM prévu en octobre 2021 pour attribuer les postes.

    Suite à nos revendications, les critères d’ancienneté ont été modifiés. Le service nous a annoncé ne pas avoir décompté les congés de maternité, d’accidents de travail, d’arrêts de longue maladie et disent avoir décomptés les périodes auxquelles les agents ont volontairement interrompu leur travail. Pour la CFDT, ces critères ne sont pas encore satisfaisants car il semble que les volumes horaires apparaissent toujours dans le calcul. Les agents ne maîtrisent pourtant pas les heures que le service leur attribue. La CFDT compte bien continuer à faire évoluer les critères.

  • La possibilité pour 22 agents à temps incomplet d’accéder à un temps complet
    La Liste nominative n’a pas été communiquée aux représentants du personnel mais la collectivité s'est engagée à la leur fournir. A notre demande, les agents qui le souhaitent pourront demander un temps partiel.
  • Le principe de comblement d’un poste vacant à chaque départ d’un agent titulaire
    Ce principe est fondamental et doit permettre de prochaines déprécarisations. La CFDT y veillera notamment en continuant à réclamer des organigrammes détaillés par école. La collectivité s’est engagée à les communiquer.

  • La création d’un pool de remplaçants titulaires
    Il est prévu d’y travailler à partir de septembre.

  • La mensualisation des agents contractuels

    Il est prévu d’y travailler à partir de septembre.

  • Le suivi et le travail sur les raisons de l’absentéisme
    Ce travail se fera dans le cadre du CHSCT à la rentrée.

  • Une concertation avec l’éducation nationale et les parents d’élèves pour un retour à une pause méridienne rallongée d’un quart d’heure pour septembre 2022

  • L’étude des avantages et des inconvénients à l’ouverture d’un Compte Epargne Temps

  • L’augmentation des temps de préparation, de réunion et de formation pour les animateurs et les ATSEM
    La collectivité s’est engagée à travailler ces revendications lors du dossier sur les 1607 heures pour une application au 1er janvier 2022 voir en septembre 2022. Pour la CFDT, ce n’est pas acceptable. Il y a urgence à régler ces difficultés et à améliorer les conditions de travail.

     

Continuer à revendiquer avec la CFDT