Prime COVID à Quimper

Date : jeudi 9 juillet 2020 - Catégorie : Quimper - Vues : 157

Prime exceptionnelle COVID 19

Avec le tract MERCI et ses différentes interventions, la CFDT a revendiqué une prime exceptionnelle pour les personnels mobilisés. Deux réunions se sont tenues les 11 et 15 juin 2020 avec la DRH.

La CFDT obtient
une prime maximum de 1000€
pour les agents mobilisés.

Cependant, la collectivité impose deux conditions :

  • Travail en présentiel
  • Exposition à un risque direct de contamination.

Tous les personnels sont concernés qu’ils soient titulaires, contractuels ou vacataires.

Seuls, ceux qui ont travaillé sur un temps complet, soit 31 jours travaillés, entre le 17 mars et le 10 mai 2020 percevront les 1000€. Pour les autres, la prime sera calculée au prorata du temps de travail effectué. La collectivité prévoit le versement de la prime sur la paie de septembre.
Méthode de calcul : 1000€ divisé par 31 jours et multiplié par le nombre de jours travaillés. Si vous avez travaillé par demi-journée il faudra diviser le montant par 2.

La CFDT déplore que la collectivité n’ait pas suivi les revendications CFDT, rendues possibles par le décret:

  • Inclure tous les agents en présentiel. La notion d'exposition à un risque direct de contamination reste subjective.
  • Reconnaitre l’investissement des télétravailleurs. Beaucoup étaient en surcharge de travail et ont utilisé leur matériels personnels (consommation d’électricité, cartouches d’encre, papier, forfaits de téléphone et d’internet).
  • Prendre en compte, dans le calcul de la prime, les arrêts de travail en lien avec le COVID.

Pour la CFDT, il y a trop de conditions et restrictions et de fait trop d’agents sans reconnaissance du travail accompli dans cette période inédite. La CFDT déplore que la collectivité fasse l’impasse d’un passage en Comité technique évitant le débat contradictoire.

Chaque agent doit avoir une juste reconnaissance de son engagement pour la poursuite du service au public. La CFDT veille à ce qu’aucun agent mobilisé ne soit oublié. 

Malgré l'envoi, par l'ancien maire, d'un courrier individuel aux agents concernés, cette prime doit être validée par un vote au conseil municipal, au conseil communautaire et au conseil d'administration du CCAS et du CIAS. Depuis les élections du 28 juin, l'équipe municipale a changé. Nous avons demandé une nouvelle réunion avec la DRH qui s'est tenue le 6 juillet pour faire ajouter les agents oubliés et rappeler les revendications CFDT afin qu'elles soient transmises à la nouvelle autorité territoriale. Nous souhaitons  rencontrer la nouvelle Maire, Mme Assih afin de porter nos revendications.


Une prime exceptionnelle, c’est bien !
Une revalorisation pérenne des salaires, c’est mieux !

La CFDT continuera de revendiquer l’augmentation de la prime de responsabilité.