Quimper : Rythmes scolaires

Date : vendredi 16 février 2018 - Catégorie : Quimper - Vues : 1051

Grande mobilisation des agents en réunion syndicale

Début février, plus de cent-vingt agents se sont déplacés aux réunions syndicales CFDT organisées  par métier. La rentrée risque d'être fort perturbée par la décision politique du retour à la semaine de 4 jours et la suppression des TAP.

Le Maire et les élus l'ont décidé au bureau municipal du 23 octobre 2017. La section CFDT de la mairie de Quimper déplore que cette décision ne repose sur aucuns bilans si ce n’est peut-être financier. Certes, les conseils d’écoles ont été consultés mais seulement sur le choix entre deux scénarios d’horaires de début ou de fin des heures de cours.

La CFDT s’alarme des conséquences de cette décision. En 2013, le personnel des écoles et des ALSH a vécu de manière très violente la mise en place de la semaine de 4 jours et demi. En modifiant les horaires et les plannings, les conditions de travail risquent d’être à nouveau bouleversées, et par là même, la qualité d’accueil des enfants. Les personnels des écoles ne doivent pas subir une dégradation de leurs plannings avec des horaires fractionnés, de multiples déplacements... Il ne s’agit pas de reproduire de la souffrance au travail. La modification des rythmes scolaires risque d’être désastreuse pour les agents non titulaires avec une baisse significative de leurs heures travaillées ou pire un retour direct vers pôle emploi ! Ils sont nombreux à la mairie de Quimper avec pour certains jusqu’à 9 ans d’ancienneté. Ce sont des travailleurs pauvres pour beaucoup. Payés à l’heure travaillée, ils sont les intérimaires de la fonction publique sans la prime de précarité.

Le dialogue social n’est pas à la hauteur des enjeux. Il ne doit pas se limiter à une simple note d’information et des groupes de travail sans travail. La CFDT apprend dans la presse les orientations de la collectivité comme les éventuels centres de loisirs sportifs. La CFDT a sollicité un rendez-vous avec le Maire qui a délégué à ses adjoints qui ont eux-mêmes repoussés le rendez-vous. La CFDT revendique une réelle concertation avec les organisations syndicales représentatives du personnel.

Le 22 février 2018, les agents puis, le 23 février, les représentants du personnel sont enfin réunis par la direction Enfance Education. La CFDT s'organisera par la suite avec les agents selon l'organisation présentée.

La CFDT à vos côtés

Photo d'archive de la manifestation du 10 octobre 2017