Pas de quartier pour la rétroactivité

Date : mercredi 17 août 2016 - Catégorie : Quimper - Vues : 1089

Le 1er juin 2016, la CFDT a rencontré le Maire et les adjoints qui annoncent :

En 2016

  • La suppression définitive de la rétroactivité pour les avancements de grade au 1er janvier
  • La diminution des remplacements

En 2017

  • Une négociation sur le temps de travail et sur le régime indemnitaire
  • Une CAP en fin d’année

Malgré la révision des dotations de l’Etat annoncé le 2 juin au congrès des maires de France, le Maire maintient sa position concernant la rétroactivité mais propose une augmentation mineure des ratios en catégorie C.

La suppression de la rétroactivité a pour conséquence :

  • La perte du pouvoir d’achat
  • Un retard dans le déroulement de carrière
  • Un impact sur la retraite

Exemple : Avec la non rétroactivité au 1er janvier, un adjoint technique en catégorie C, à l’échelon 8 de l’échelle 4, qui obtient un avancement de grade à l’échelle 5 perd 486€ brut de rappel de salaire.

La CFDT revendique :

  • Le maintien de la rétroactivité
  • L’augmentation conséquente des ratios
  • La nomination des agents reçus aux examens professionnels

La CFDT a boycotté le comité technique du 3 juin 2016

en demandant au Maire de respecter ses engagements pour conserver les mêmes conditions d’avancement de carrière.

La CFDT a obtenu l'augmentation des ratios sur les plus bas salaires et la nomination d'une partie des agents reçus aux examens professionnels en catégorie C.

La CFDT revendique l'organisation de la CAP en début d'année pour ne pas pénaliser les agents dans leur carrière.