Prévoyance

Date : jeudi 17 décembre 2020 - Catégorie : Conseil départemental - Vues : 96

Protection sociale complémentaire

Depuis 2010, la loi impose aux employeurs de souscrire à une protection sociale auprès des agents. Le contrat actuel (Allianz/Collecteam) arrivera à son terme le 31 décembre 2021. Un nouveau cahier des charges a été proposé au Conseil départemental par l’administration afin de mettre en place une convention de 6 ans avec un nouveau prestataire.

Ce que veut la CFDT :

  • une meilleure information et communication aux agents (nouveaux arrivants, contractuels, assistants familiaux) afin d’augmenter le nombre d’adhésions
  • des garanties sur le plafonnement des cotisations (rappel : 2016 : 0,95% du salaire - 2020 : 1,29%)
  • un maintien de l’indemnisation à 90 % du salaire primes comprises, concernant l’incapacité temporaire
  • la suppression du taux plancher d’invalidité pour les affiliés IRCANTEC et CNRACL dans le cas d’une retraite pour invalidité
  • un capital décès à hauteur de 0,50 % et non un capital de 20 000 €
  • Pourquoi le choix de la labellisation n'a t'il pas été retenu ?
  • Manque d'attractivité des contrats car pas de mutuelle associée

La CFDT milite pour que tous les agents publics, fonctionnaires et contractuels, soient couverts en santé et en prévoyance et que la participation de l'employeur soit au moins équivalente à celle proposée aujourd'hui, soit 300 000 Euros.

La CFDT s’impliquera pour que la collectivité assume sa responsabilité et que tous les agents bénéficient d’une aide financière à l’acquisition d’une complémentaire en santé et en prévoyance.