Mobilisation à Brest le 17 décembre 2019

Date : jeudi 19 décembre 2019 - Catégorie : Brest métropole - Vues : 283

Dossier des retraites

Entre 10000 et 12000 manifestants se sont mobilisés à Brest. Une belle vague orange a rejoint le cortège qui représentait la moitié du cortège selon la police (RG).

Pour la CFDT, la ligne rouge a été franchie sur l'instauration d’un « âge d’équilibre » à 64 ans qui pénalise ceux qui ont commencé à travailler jeune ou qui se retrouvent au chômage en fin de carrière. Si la réforme systémique est repoussée à la génération née en 1975, les mesures d’économies sont, elles, avancées à la génération 1960. Pour la CFDT, ce report - dans les faits - de l’âge de départ à la retraite est injuste et inutile et va à l’encontre de la promesse de campagne du Président de la République.

La CFDT pointe des insuffisances majeures comme la trop faible reconnaissance de la pénibilité au travail, qui se limite quasiment à une ouverture du dispositif actuel à la fonction publique.
Pour la CFDT, les quatre critères de pénibilité écartés par le gouvernement en 2017 doivent être réintégrés pour que toutes les personnes exposées à de la pénibilité puissent partir plus tôt à la retraite.
La CFDT maintient qu’une carrière complète au SMIC mérite une pension bien supérieure à 85 % du SMIC.
Pas de dispositif de retraite progressive digne de ce nom alors qu’il s’agit d’une forte aspiration des travailleurs en fin de carrière.
Pour la CFDT, il est indispensable de permettre aux travailleurs d’avoir une plus grande liberté de choix de l’âge et des modalités de départ à la retraite.
Il est également nécessaire de clarifier la situation des travailleurs des régimes spéciaux et des fonctions publiques, et notamment les mesures de compensation et de revalorisation salariales.

La négociation se poursuit. La CFDT envisage d'autres actions.