Mobilisation à l'EHPAD de Pleyben

Date : vendredi 5 novembre 2021 - Catégorie : Branche communale - Vues : 306

Des conditions de travail dégradées

Le 27 septembre 2021, les agents de l’EHPAD Yann d’Argent de Pleyben se mobilisent lors d’un débrayage pour dénoncer les nouvelles organisations de service.
Ils ne comprennent pas ce changement d’organisation dans la mesure où de nouveaux cycles de travail qui conviennent au plus grand nombre avaient été validés au comité technique de décembre 2020 pour un essai à partir de janvier 2021. Ce mode d’organisation n’a pas été réévalué, depuis, par l’autorité.
Ces cycles étaient construits avec des journées plus longues mais libérant les agents sur davantage de jours de repos.
Ces repos permettent de mieux concilier vie professionnelle et personnelle afin de retrouver un peu de temps libre et surtout une vie de famille qui n’a pas été épargnée durant cette crise sanitaire.
Les agents sur le terrain, sont mobilisés et investis par la même implication, celle d’accompagner, de soigner, de servir, de consoler ou simplement d’écouter leurs résidents en perte d’autonomie et souvent bien seuls aux dépens de leurs familles pendant les confinements !

En réponse à cet investissement de tous les jours, et après un changement de direction, l’équipe dirigeante sans concertation avec les membres du personnel, impose des nouveaux cycles de travail, avec à la clef un épuisement professionnel qui ne semblait visiblement pas encore suffisant !
La durée de la journée est réduite mais le nombre de jours de travail est multiplié et selon l’autorité tout cela dans un souci de bienveillance à l’égard des agents !
L’employeur parle d’argent, d’économie quand les agents parlent d’humain c’est-à-dire des personnes vieillissantes et très souvent souffrantes.
Qui mieux que ceux qui le vivent au quotidien, peuvent juger de ce qui est bon pour EUX !
La fatigue et l’épuisement ont eu raison de cette équipe. Les agents ont dit « STOP » et l’ont manifesté lors de cette mobilisation soutenue par les résidents et leurs familles, les associations et les collègues des structures environnantes.

Le mouvement est toujours d’actualité car le dialogue social reste compliqué.

pdfTélécharger le témoignage poignant d'une aide soignante

La CFDT à vos côtés